Bienvenue !

Bienvenue sur ce blog.

C'est mon antre et mon havre de paix où j'expose librement les sentiments qui m'animent et mes vagues de créativité.


Afin de faciliter des lectures parfois désordonnées, je vous invite à utiliser cette liste d'articles à votre droite. Ils sont au moins dans l'ordre chronologique ici, contrairement à la mise en page sommaire du blog (restreinte par l'utilisation de Blogger ...).

Les commentaires sont naturellement attendus, n'ayez pas peur de moi ;)


Bonne lecture !

19 oct. 2013

A l'Ancienne



Note : De temps en temps, il m'arrive de faire un tour dans mes anciens brouillons et mes anciennes archives - elles regorgent de ces textes à l'ancienne, premiers mots de l'auteure que je suis ou oeuvres perdues et inachevées qui ne verront jamais le jour autrement qu'au travers de recueil comme celui-ci. Appréciez la poésie, mes amis, et partagez le pouvoir des mots.




For years I thought I knew the path I have chosen,
but I'm getting lost and I can't find the way back home.
I am yet too far from where I belonged
and yet not close enough to where I'm supposed to be.

[ The Path - Sept. 2012 ]


 ***


Il est de ces matinées paisibles où un sourire saura illuminer votre journée. Celui d'un autre étudiant qui a le même sac à dos et que vous croisez dans le bus, celui de la boulangère qui aime son métier et qui aime plaisanter avec ses clients, celui du barman d'un café du coin où vous allez boire un jus d'orange en attendant que se dissipent les brumes d'une journée bien remplie et d'une nuit courte. Il est de ces matinées paisibles où le sommeil vous rendra tendre et amicale, où vous aurez envie de sourire aux passants dans la rue, saluer les commerçants du quartier et aider les autres à leurs tâches. Comme cet ouvrier du bâtiment à qui vous avez ramassé un tournevis et qui vous a lancé un sourire éclatant de gratitude en retour, comme cette vieille dame encombrée de courses à qui vous avez tenu la porte et qui vous a payé un pain au chocolat en remerciement.
Oui, il est de ces matinées paisibles qui annoncent une bonne journée.

[ Ces matinées paisibles - Sept. 2012 ]


***


Ne vous êtes vous jamais demandé si vous avez fait le bon choix en décidant de devenir une bonne personne ? Ou si en étant une bonne personne vous pouviez changer le monde, avoir un impact sur lui ? Si ce n’est pas le cas, vous y réfléchirez bientôt. Mais dès lors, sachez que tout aura une importance. Le moindre geste, le moindre mot, la moindre pensée ; il en faut peu pour changer le monde. Il en faut peu aussi pour changer une vie. Est-ce que les gens changent en trois ans de lycée ? Ou en trois ans d’université ? Alors ils peuvent aussi changer en une heure. Il suffit même parfois d’une simple minute pour bouleverser une  vie, votre vie, au moment où vous vous y attendez le moins. En un éclair de lucidité inconsciente, vous ouvrez les yeux ; et vous réalisez. Laissez votre vie défiler devant vous, réfléchissez un peu à vos actes passés, présents et futurs.

Croyez-vous toujours pouvoir dire que vos choix n’ont pas d’importance maintenant ?


[ Make a Change - Juillet 2009 ]


***


Dis-moi que tout va bien lorsque ton sourire se fond dans la masse amère de grimaces.
Dis-moi que tout va bien lorsque ton regard se perd loin de ce que tu vois.
Dis-moi que tout va bien lorsque ta déception fait rage au fond de toi et que tu la caches encore.
Dis-moi que tout va bien lorsque ces mots que tu m’adresses ne viennent plus à moi.
Dis-moi que tout va bien, mais je ne te croirai(s) pas.

[ Dis-moi - Juillet 2009 ]


***


Alors que je me frayais un passage parmi les buissons broussailleux de la forêt, je sentais cette âcre odeur d'humus mouillé m'emplir, mais pas aussi fortement que le parfum animal de ces prédateurs aux canines aiguisées. Leurs piétinements silencieux me parvenaient aussi distinctement que si je courais avec eux à ma propre poursuite, mes muscles sans doute me tiraillaient-ils aussi abruptement qu'une quelconque proie que nous aurions pu choisir comme une meute. Seulement, je ne suis pas louve, encore moins animale, mais humaine ; et je ne suis pas une prédatrice, mais une proie seule et égarée dans une vaste populations de sapins et autres conifères aux effluves musquées, seule parmi les ombres noires des cauchemars d'enfants.

[ Prédateurs - Octobre 2010 ]


***


At world's end,
Where the lights disappear,
There's someone thinking of you.

At world's end,
Where the night lives,
There's someone thinking of you.

And if your mind goes dark,
Remember the world's end,
My promise,
There's always someone
Thinking of you.

[ At World's End - Mars 2009 ]


***


Une fille belle n’est pas :
Un mannequin filiforme,
Une poupée Barbie blonde,
Une gymnaste maigrichonne,
Et toutes ces filles élancées qui font tourner la tête.
Une fille belle :
A quelques rondeurs,
A un nez pointu, carré,
A des tâches de rousseurs,
Et tous ces petits défauts qui font leur charme.

[ Une fille belle - Mars 2009 ]


***


My heart belongs to you.
Turn it to pieces,
Go break it, please.
Because I can't stand
Loving you
When you're with him.
Loving you
When you don't know.
Loving you ...
Loving you
When it's all wrong !

[ Loving You - Juillet 2010 ]


***


Tonight,
Gimme love.

Tonight,
Gimme faith.

But take it all back,
Tomorrow ...

[ Tonight - Juillet 2010 ]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire